Propreté et sécurité : bulletin médiocre pour les stations de métro bruxelloises

Bruxelles est aussi colorée en sous-sol qu’en surface. Pourtant il y a encore trop de dysfonctionnements dans les stations de métro.

Bruxelles est aussi colorée en sous-sol qu’en surface. Pourtant il y a encore trop de dysfonctionnements dans les stations de métro. C’est la raison pour laquelle, chaque année, Jef Van Damme étudie l’état du métro de Bruxelles depuis 2010.

Les stations de métro sont trop souvent la scène d’incidents allant de nuisances « mineures » à des délits graves. Certaines personnes évitent le métro parce qu’elles ne s’y sentent pas en sécurité. Le manque d’accès faciles a également un impact sur le confort des voyageurs. Les ascenseurs et les escalators sont très souvent défectueux, généralement en raison d’actes de vandalisme. Les portillons sont bloqués ou contournés par les fraudeurs.

On peut pourtant mieux faire. A Paris ou Londres, le métro constitue la carte de visite de la ville. Les Bruxellois ont, eux aussi, droit à des stations de métro accessibles, propres et sûres.

Le parlementaire bruxellois Jef Van Damme vérifie chaque année la propreté, l’accessibilité, la sécurité et, à partir de cette année, la qualité de l’air dans les 69 stations de (pré)métro bruxelloises. Il veut ainsi inciter le gouvernement bruxellois à investir davantage dans des escalators en état de fonctionnement, un personnel visiblement présent et un cadre propre et agréable.

Bockstael en 2011 et 2013

DOSSIER!

Ici vous trouvez tous les résultats de l'enquête public.